La folle histoire du mérinos

« Pourquoi chercher à l’autre bout du monde une laine que l'on peut trouver ici ? ». Plutôt qu’une filière locale, le marché est inondé d’une laine de mérinos qui a fait le tour du monde. Dans quelles conditions ces animaux et leur laine sont traités, personne n’en sait rien mais les vidéos choquantes ne manquent pas. Une affaire de qualité ? De prix ? Il nous a fallu plusieurs mois pour comprendre et mettre la main sur la perle (très) rare.


L'Australie, producteur du mérinos « fabriqué en France »


L’Australie produit 50% de la laine mérinos au monde, elle devance la Chine, la Nouvelle-Zélande et l’Argentine. La laine « fabriquée en France » signifie qu’elle a seulement été filée en France, mais sauf mention spécifique, à partir d’élevages étrangers. Les filatures achètent à des grossistes internationaux et ne peuvent pas dire d’où viennent exactement leurs toisons. Or, comme l’Australie fournit énormément de laine depuis longtemps, elle dispose des infrastructures pour vendre en moyenne moins chère, une laine de meilleure qualité.


Le mérinos produit une fibre naturelle aux qualités exceptionnelles. Lorsqu’elle est peignée, sa laine est chaude, fine, douce et respirante. Le peignage consiste à faire passer la laine dans des peignes de plus en plus fins. Cela permet de valoriser les laines de qualité supérieure. Pour tout savoir en détails, vous pouvez lire cet article. Oubliez les bonnets qui grattent et qui peluchent, le mérinos peigné est l’ami des bébés, jusqu’aux sportifs de haut niveau (et de tous les autres, bien sûr).


L'heure pour le troupeau de descendre de la montagne !



Restaurer une filière locale


Le problème, c’est qu’en France les usines de lavage-peignage ont tout simplement disparu. Mince. Heureusement il en reste en Italie, non loin de la frontière, à Biella. A force de rencontres avec des passionnés de laine (merci encore à Marie et Marie-Thérèse), c’est non loin de là, en Isère, que nous sommes tombés sur l’association qui nous fournit en mérinos peigné.

Une dizaine de petits éleveurs : Margot, Marie, Aline, Pascaline et tous les autres, qui considèrent leur laine mérinos comme du fil d’or.


« En faisant filer notre laine, nous souhaitons revaloriser cette matière noble et locale associée à notre activité pastorale » confient Mathias et Aline.


Pas de grossiste, pas d’intermédiaire, ils tondent eux-mêmes leurs moutons une fois par an et récupèrent leur laine à la sortie de la filature. Le résultat de ce travail de tous les jours, c’est un fil peigné d’une qualité exceptionnelle, noté AAA, comprenez « comparable aux meilleures laines australiennes » dont la majeure partie des bénéfices leur revient.


La traçabilité de cette laine est garantie par le respect de la charte de l’association assurant : une matière première locale, une maitrise complète de la filière, aucune exploitation des personnes, l'origine précise des matières, les lieux de transformation et les méthodes de travail. L’animal, l’éleveur, le tricoteur, tout le monde se retrouve dans cette démarche rare.


Vous pouvez dès maintenant retrouver notre mérinos peigné élevé en France sur la boutique Berthe et Victorine.



Livraison par Colissimo 48h

CGV
Mentions légales

Paiement
100% sécurisé

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

Rejoignez-nous

sur Facebook et Instagram !